AS Monaco Classic

Une Histoire de l'AS Monaco Football Club.

1er décembre 2007, Stade Louis II (Monaco). Vincent Hognon semble minuscule au duel avec Jan Koller. Les Niçois repartiront pourtant avec un nul inespéré (1-1).
27 novembre 1999, Stade Jules Deschaseaux (Le Havre). Willy Sagnol congratule Marco Simone : avec deux buts, l’attaquant italien a grandement contribué à la ballade monégasque en Normandie (1-4).
Eté 1983, Ancien Stade Louis II (Monaco). L’effectif Rouge et Blanc qui perdra le titre à la différence de buts au bénéfice des Girondins de Bordeaux.
3 août 2013, Stade Louis II (Monaco). El Tigre sort les griffes et Hugo Lloris trépasse. L’ASM termine sa préparation estivale en corrigeant Totthenham (5-2). Radamel Falcao inscrit un doublé.

3 août 2013, Stade Louis II (Monaco). El Tigre sort les griffes et Hugo Lloris trépasse. L’ASM termine sa préparation estivale en corrigeant Totthenham (5-2). Radamel Falcao inscrit un doublé.

17 novembre 1978, Stade de la Meinau (Strasbourg). Arsène Wenger, futur tacticien de classe du banc monégasque, hisse haut les couleurs alsaciennes devant Raoul Noguès. Le Racing bat l’ASM (2-1) et lui succède au palmarès de la Division 1 au terme de la saison. C’est donc la deuxième année de suite qu’un promu réalise une telle performance !

17 novembre 1978, Stade de la Meinau (Strasbourg). Arsène Wenger, futur tacticien de classe du banc monégasque, hisse haut les couleurs alsaciennes devant Raoul Noguès. Le Racing bat l’ASM (2-1) et lui succède au palmarès de la Division 1 au terme de la saison. C’est donc la deuxième année de suite qu’un promu réalise une telle performance !

30 janvier 2002, Stade Louis II (Monaco). Rafael Marquez, Dado Prso, Pierre-Jo Gadeau et Stéphane Porato sont concentrés avant l’entrée sur la pelouse. De bon augure pour faire mordre la poussière à Pauleta et aux Bordelais (3-1).
18 mars 1992, Stade Louis II (Monaco). Emmanuel Petit asphyxie Rudi Völler. L’ASM devance la Roma d’une courte tête (1-0) et se qualifie pour les demi-finales de la Coupe d’Europe des Vainqueurs de Coupe.
17 aoüt 2010, Stade Louis II (Monaco). Duel sans talent et sans vainqueur entre Petter Hansson et Joris Marveaux. Montpellier préserve son point (0-0).
15 mai 1960, Stade Yves-du-Manoir (Colombes). Mais où est passé le couvercle de la Coupe de France ? Dans l’euphorie du sacre, cette question n’angoisse pas Lucien Leduc et son capitaine Raymond Kaelbel.
10 juin 1989, Parc des Princes (Paris). Emmanuel Petit et Manuel Amoros peinent à maîtriser Jean-Pierre Papin. Avec trois réalisations, le buteur marseillais sera le bourreau des illusions monégasques (4-3).